Adresse et téléphone

2 rue de Grenus 1201 Genève 079 273 35 51

E-mail

jocelyne@coherence-geneve.ch

Horaires d'ouverture

Uniquement sur RDV par tel ou e-mail

La respiration, un outil antistress, naturel, modulable en fonction des situations et accessible à tous

Arrêtez-vous, peu importe où vous êtes ou ce que vous faites, et essayez ce qui suit:

  • Prenez une profonde inspiration.  Remplissez complètement vos poumons et retenez votre souffle pendant trois secondes. Maintenant, laissez aller doucement, comme si vous laissiez un ballon se dégonfler complètement, seul, sans effort.
  • Répétez cette séquence deux fois de plus. Permettez à chaque respiration de devenir plus longue et plus douce.
  • Examinez votre corps maintenant. Comment vous sentez-vous? Remarquez-vous des changements?

La respiration est bien plus qu’un simple processus mécanique qui permet d’amener de l’air dans le corps puis de l’expulser. Intimement liée à notre système nerveux autonome qui contrôle certaines fonctions automatiques telles que le rythme cardiaque, la pression artérielle, la température du corps, la digestion et bien plus, elle est également la partie de notre corps qui contrôle nos réactions au stress de l’environnement. 

La respiration influence la façon dont nous réagissons au stress.

Nos pensées, nos émotions peuvent changer notre façon de respirer et inversement changer la façon dont nous respirons peut transformer nos pensées, nos émotions et notre corps. Si la respiration est l’une des seules fonctions vitales qui s’effectue de façon autonome et entièrement sans effort nous pouvons la modifier et la contrôler consciemment. Le contrôle respiratoire est ainsi un outil précieux pour faire face à l’anxiété et se prémunir du stress.

Afin de comprendre comment la respiration peut aider à faire face au stress, il faut revenir aux effets du stress sur cette dernière. Lorsque nous sommes en situation de stress, le souffle devient généralement plus court, plus rapide et se situe au niveau de la cage thoracique : c’est ce que l’on appelle l’hyperventilation, une réaction normale en cas d’alerte. Mais lorsque celle-ci perdure, elle s’accompagne d’effets désagréables qui viennent renforcer le malaise et impactent gravement la santé.

Le système nerveux autonome est divisé en deux parties, le système nerveux sympathique et le système nerveux parasympathique Ces deux systèmes fonctionnent ensemble, en complémentarité. Le système nerveux sympathique permet à notre corps de réagir rapidement afin de faire face à une situation stressante en provoquant une réaction de combat ou de fuite. Le système nerveux parasympathique, quant à lui, a des effets opposés, comme par exemple de ralentir les battements cardiaques et d’assurer la digestion. C’est ce système qui permet à notre corps de se reposer et de se restaurer. Notre cerveau s’assure d’équilibrer ces deux fonctions à chaque instant, que nous y prêtions attention ou non.

Prenons un exemple : vous marchez dans les bois et rencontrez un ours. Votre système nerveux sympathique entre alors en action et votre corps libère une poussée d’adrénaline. Vous commencez à respirer plus rapidement pour faire entrer plus d’oxygène et votre cœur bat plus vite pour pomper plus de sang vers vos muscles. Certains vaisseaux sanguins se contractent, diminuant l’apport sanguin vers vos organes vitaux pour qu’il soit davantage disponible pour votre cerveau et vos muscles. La digestion est suspendue. Vos muscles commencent à se tendre pour que vous soyez prêt à vous battre ou à fuir. Une fois la menace disparue, ces effets commencent à s’inverser grâce à l’action du système nerveux parasympathique. Ceci ralentit la fréquence cardiaque et le rythme respiratoire. Les respirations deviennent plus profondes, les muscles plus détendus. Vos vaisseaux sanguins se dilatent pour augmenter le flux sanguin aux organes vitaux afin que vous puissiez recommencer à digérer et à restaurer votre corps.

Cette réaction physiologique face à un agent stressant est un véritable facteur protecteur qui a ainsi permis à nos ancêtres de survivre en échappant aux dangers, en s’adaptant aux nouveaux environnements, aux changements et à l’évolution.

Aujourd’hui, les agents stressants sont différents. Dans notre société ce sont les situations sociales qui sont plus ou moins ressenties comme agents stressants : une menace verbale, un examen, une compétition, des problèmes financiers, familiaux, un accident, du bruit, etc. Mais face à ces menaces ou stimuli qui ont changé cette réaction de base reste identique. Cela pourra entre autres entraîner une tension musculaire excessive, des troubles digestifs, une augmentation de la pression artérielle et une hyperventilation. Ces changements peuvent également avoir une influence sur la douleur, l’anxiété, la dépression et d’autres problèmes de santé. 

La prise de conscience de sa propre respiration est donc la première chose que je travaille avec mes clients puis vient ensuite l’apprentissage à une respiration lente, profonde, abdominale, donc tout l’inverse de l’hyperventilation. Une respiration longue durant quelques minutes qui va ainsi activer le système nerveux parasympathique et équilibrer le système nerveux autonome. Lorsque mes clients se centrent sur leur respiration ils regagnent ainsi le contrôle sur leur façon de répondre au stress et trouvent un mieux-être en soulageant à la fois le corps et l’esprit.

Qu’est-ce qu’une bonne respiration ?

Une bonne respiration dépend de notre façon à éliminer les tensions, à corriger nos mauvaises habitudes mentales et physiques. Mais, les obstacles physiques sont nombreux. La première étape consiste à détendre l’ensemble des muscles de l’estomac à la cage thoracique.  Des muscles tendus qui empêchent la respiration naturelle. C’est pour cette raison que la détente est primordiale.

Bien respirer….prenez le contrôle

STRESS ET ANXIETE, APPRENDRE A MAITRISER SON SOUFFLE

Je vous propose d’apprendre à mieux contrôler votre respiration afin de réguler votre stress et améliorer votre santé. Tout le mystère de notre vie est contenu dans notre respiration, cela vaut donc la peine de prendre le temps de s’arrêter un instant sur ce processus fantastique. La façon dont nous respirons influe sur notre corps tout entier. Pendre conscience de sa respiration est donc une étape importante en matière de gestion de stress ; cette prise de conscience vous permettra par la suite d’agir a l’aide d’exercices spécifiques (respiration complète-respiration profonde-cohérence cardiaque) sur votre état émotionnel en modifiant consciemment votre respiration. Bien respirer permet de réguler le système cardiovasculaire-abaisser la tension artérielle-renforcer les défenses immunitaires-rééquilibrer l’acidité sanguine-augmenter notre vitalité et notre énergie-apaiser nos émotions-diminuer l’intensité de certaines douleurs et dysfonctionnements chroniques …

Articles recommandés