Adresse et téléphone

2 rue de Grenus 1201 Genève 079 273 35 51

E-mail

jbiskemis@gmail.com

Horaires d'ouverture

Uniquement sur RDV par tel ou e-mail

Le médiateur de l’âme au corps c’est ainsi que les grecs considéraient la respiration.

La vie de tout être humain commence par un souffle ; lorsqu’un enfant naît c’est grâce à  la première inspiration que ces poumons se remplissent d’air, se mettent en mouvement et déclenchent la vie.

Le souffle c’est le commencement mais c’est aussi la fin , on dira qu’il ou qu’elle a rendu le dernier soupir.

La vie commence donc par une inspiration et finit par une expiration.

Ainsi tout le mystère de la vie est contenu dans la respiration, il vaut donc la peine de s’arrêter un instant sur ce processus fantastique.

Cette fonction vitale par excellence est  une pratique totalement naturelle mais aussi inconsciente.

Capitale d’un point de vue physiologique, elle l’est tout autant d’un point de vue psychologique, la relation entre respiration et état émotionnel n’est plus à prouver ; la vie psychique influe sur la respiration, la respiration influe sur la vie psychique.

Les tensions, l’excès de stress, notre mode de vie actuel, le toujours plus, toujours plus vite, toujours plus haut, les émotions négatives, les « blessures non résolues, contractent les muscles de notre abdomen et rendent notre respiration plus haute. Combien d’entre nous ne respire plus qu’avec le haut des poumons !

Il a été démontré que lorsque le niveau d’anxiété s’élève, la fréquence respiratoire devient plus rapide et plus ample. Elle a pour conséquence d’aggraver la situation en majorant les symptômes anxieux (rythme cardiaque accéléré, sueurs, tremblements…).

Notre respiration reflète donc aussi notre état émotionnel : Observez-vous lorsque vous éprouvez une souffrance, lorsque vous êtes triste, en colère…votre respiration devient irrégulière, saccadée, haletante.

Une bonne respiration permet de réguler le système cardio-vasculaire, abaisser la tension artérielle, renforcer les défenses immunitaires, rééquilibrer l’acidité sanguine, augmenter notre vitalité, notre énergie, apaiser les émotions mais aussi diminuer l’intensité de certaines douleurs et dysfonctionnements chroniques.

Bien respirer c’est apaiser son  corps et son esprit. Apaiser son corps et son esprit en régulant la fréquence respiratoire c’est également agir sur le cerveau de la même manière qu’un médicament anti-stress. Médicament anti-stress par ailleurs totalement gratuit, écologique, économique et sans effets secondaires.

Cependant remplir ses poumons d’air pour l’expulser ensuite ne suffit pas à définir une bonne respiration.

Il est donc très important de réapprendre a bien respirer, à respirer avec l’abdomen et faire de cette pratique, une pratique volontaire et consciente, car mieux nous respirons, mieux nous nourrissons notre organisme.

La respiration profonde et consciente apporte des bienfaits incalculables pour notre santé.

Libérez vous d’ habitudes figées acquises au cours de votre histoire pour devenir  le chef d’orchestre de votre respiration en réapprenant à respirer de façon consciente car faire des exercices de respiration, c’est améliorer votre santé.

JB

 

 

 

 

 

Articles recommandés